Nos conseils

Développer des programmes d’assurances par métier, la force de GESCO S.A.

Créée en 1989, à l'initiative de « chefs d'entreprises pour l'assurance des Entreprises », la SAS GESCO a fait le choix de se spécialiser dans la proposition de solutions globales pour assurer tous les risques de l’entreprise et de ses salariés, par typologie de métiers. En s’affiliant au groupe Rouge en 2003, GESCO a consolidé son domaine d’expertise et peut ainsi s’appuyer sur une trentaine de collaborateurs, en disposant de services performants, tant dans la gestion ou le traitement des sinistres, que l’évaluation des risques et, d’une façon plus générale, dans le conseil en assurances. Maurice Salvator, fondateur et directeur général actuel de GESCO, nous en dit plus sur les prestations de sa société.

Pouvez-vous nous présenter le groupe Rouge ?
Le groupe Rouge connait un développement important et rapide grâce à la confiance de ses clients et il est devenu, aujourd’hui, un acteur majeur sur le marché des courtiers d'assurances. Il se place dans les 35 premiers courtiers généralistes, en réalisant un CA annuel de 4,5 millions d'euros. Son succès s'appuie sur ses 35 collaborateurs qui ont tous un savoir-faire et une expérience forgés au fil des années dans le domaine de l'assurance (compagnie, courtage, prévention, conseil).

Quelles sont les spécificités de GESCO ?
Notre objectif premier est d’apporter de la qualité à nos prestations, grâce à la spécialisation ; je pense, en effet, que nous pouvons gagner en efficacité grâce à l’analyse des besoins, par segments de métiers. Ensuite, nous proposons une assurance « juste à temps », c’est-à-dire l’actualisation en temps réel du programme assurance de l’entreprise ; cela nous permet de supprimer les « non-garanties », les « sur-assurances » ou « sous-assurances ». Enfin, nous évitons d’ajouter des coûts à des surcoûts ; pour cela, nous ne dupliquons pas les tâches de l’assureur mais nous prenons seulement en charge les tâches administratives de l’assuré.

Qu’est-ce-qui vous différencie des autres assurances ?
Nous sommes spécialisés dans les assurances de l’entreprise, toutes les assurances. Nous couvrons les domaines suivants : la seconde transformation des matières plastiques et des caoutchoucs, la première et la seconde transformation du bois et l’emballage industriel, le conditionnement à façon et l’emballage, l’industrie pharmaceutique et cosmétologique, les prestataires de l’industrie pharmaceutique, les auditeurs, conseils et consultants, les transporteurs publics de marchandises, la banque et la prestation de service. D’une manière plus globale, nous sommes à l’écoute de toutes les entreprises sans distinction. Nous privilégions pour cela une approche par métier, en développant des programmes d’assurance « sur mesure », comme nous avons pu le faire pour UCAPLAST (Union des Syndicats des PME du caoutchouc et de la Plasturgie).

Que contient ce programme ?
Le Plan UCAPLAST-ASSUR, conçu en 1993 par GESCO, s’est constamment enrichi. Il a été étudié et conçu spécifiquement pour les plasturgistes. Aujourd’hui, il met à disposition des adhérents UCAPLAST différents contrats qui traitent de thèmes complémentaires ou indépendants les uns des autres : dommages, bris de machines, pertes d’exploitation, responsabilité civile individuelle ou groupe (produits 2ème ligne), salarié ou dirigeant, déplacements professionnels, transport de marchandises et de matériel, déplacements professionnels, flotte automobiles, groupe prévoyance santé, provisionnement du passif social de l’entreprise, risques spéciaux.

Pouvez-vous nous présenter un contrat en particulier ?
Nous proposons des contrats RC Groupe, dits de 2ème ligne. Ces contrats, souscrits sous le patronage d’une instance professionnelle, ont pour objet de démultiplier la garantie RC Produits ou Professionnelle, souscrite par ailleurs par l’adhérent. Il y a aussi le contrat « PLAST-ASSUR Marchandises Transportées ». C’est un contrat annuel, tous risques, qui inclut les vols et « manquant à destination » et qui couvre tous les moyens de transport.

Avez-vous proposé ce type de prestations pour d’autres entités ?
Tout à fait. Nous sommes aussi les correspondants du SEILA (Syndicat de l'Emballage Industriel et de la logistique associée) de l'UIB (Union des Industries du Bois), du SPIS (Syndicat Professionnel du Façonnage Pharmaceutique) de l'UFCC (Union Française du Commerce Chimique) du SYNAFEL (Syndicat des fabricants d'Enseignes et des Entreprises de la Signalétique) du SYPAL (Syndicat des fabricants de palettes) du SIEL (Syndicat des fabricants d’emballages légers en bois) ou encore du SACRA (Syndicat des Auditeurs et Consultants en Assurances). Pour développer nos contrats d’assurance spécifiques, nous nous appuyons sur les instances professionnelles. Plus nous avons d’adhérents, plus nous pouvons rendre les programmes performants, et mieux nous pouvons négocier avec les compagnies d’assurance. Nous mettons tout en œuvre pour proposer des conditions tarifaires préférentielles à nos adhérents.

Quelle est votre approche pour développer un partenariat dans un nouveau secteur ?
Dans un premier temps, nous sollicitions un agrément auprès d’un groupement professionnel, en faisant nos preuves et en développant des produits spécifiques avec les instances professionnelles concernées. Une fois cet agrément obtenu, l’entité peut officialiser notre partenariat auprès des entreprises qui lui sont affiliées. Nous pouvons, alors, répondre à des demandes spontanées ou/et effectuer des campagnes d’information.

Quelle est votre démarche auprès des entreprises ?
Nous adoptons une démarche, en quatre phases, qui nous permet de proposer à une entreprise un produit spécialement conçu pour son activité professionnelle. Tout d’abord, nous analysons les risques encourus par l’entreprise et ses dirigeants. Nous établissons alors la liste des risques assurables. Nous conseillons ensuite le chef d’entreprise pour déterminer les risques qu’il souhaite assurer. Enfin, nous présentons une ou plusieurs solutions d’assurance offrant le meilleur rapport qualité/prime.

Votre action se limite-t-elle au domaine national ?
Nous intervenons effectivement sur tout le territoire français, mais pas seulement. Il peut arriver qu’un de nos clients français nous sollicitent pour une de ses filiales à l’étranger. Nous passons alors par des correspondants locaux, pour émettre au niveau local les assurances que l’on a négociées en France auprès de compagnies d’assurance internationales.

Êtes-vous plutôt optimiste pour la suite ?
Aujourd’hui, le groupe réalise un CA de 6M d’Euros. Les garanties que nous proposons, la permanence que nous assurons dans le suivi de nos engagements, la réactivité dont nous faisons preuve lorsque nous sommes sollicités, tous ces atouts me portent à être plutôt optimiste pour la suite. Nous souhaitons pouvoir globaliser au maximum nos garanties, essayer d’avoir des contrats le plus couvrant possible, et pouvoir renégocier en fonction du nombre d’adhérents à un contrat groupe. Nous sommes une petite structure à l’intérieur d’un grand groupe, mais nous sommes autonomes dans notre mode de fonctionnement. Aussi avons-nous la possibilité et la liberté de respecter notre ligne de conduite et de nous y tenir.

Envoyer cette page à un ami
   
Votre e-mail : 
E-mail de votre ami(e) : 
Entreprises
Vous avez un projet : Demandez-nous un devis


D'assurance Flotte automobile ?
D'assurance Dommage ?
D'assurance RC Professionnelle ?
Autre ?
Particuliers
Vous avez un besoin : Souscrivez en ligne


D'assurance automobile ?
D'assurance Animaux ?
D'assurance Santé ?
Autre ?